Partagez | 
 

 Annexe VII - La culture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Parvati Sharma


Depuis mon arrivée en Inde, j'ai rédigé : 216 , et je suis ici depuis le : 24/09/2015

MessageSujet: Annexe VII - La culture   Mer 4 Nov - 14:54

Annexe VII
la culture


Symbolique des couleurs

Le bleu : c’est la couleur de l’azur, du ciel, des océans, des rivières. Elle représente la sagesse divine, la vérité, le courage, la capacité à lutter contre le mal, des sentiments purs.

    Tenues : Le bleu est la couleur des Shûdras (castes d’agriculteurs, artisans, tisserands). Mais également la couleur du sari des femmes de pêcheurs. C’est une couleur qui était évitée par les castes plus élevées (le procédé d’obtention de l’indigo étant considéré comme particulièrement impurs).


Le vert : Les eaux primordiales vertes donnant la vie à Vishnu porteur du monde est une tortue au visage vert. La déesse de la matière philosophale qui nait de la mer de lait a le corps vert.

    Tenues : Le vert est une couleur associée aux festivités. Pour cette raison, une veuve ne portera pas de vêtement de couleur verte. Le vert symbolise la vie et la joie.


Le jaune et le safran : En Inde, la couleur jaune correspond au Centre, au soleil, et à l’élément lumière. Couleur de l’immortalité, elle est donc divine. Elle symbolise aussi la connaissance et l’instruction. Elle signifie une connaissance des Vedas. C’est également la couleur des rois en Inde. Le safran incarne le combat, la pureté et la recherche de la vérité, le chemin vers le Nirvana. C’est la couleur sacrée de l’hindouisme.

    Tenues : Le jaune et le safran sont liés à la religiosité, à l’ascétisme. C’est également la couleur de la robe des moines boudhistes. Les shâddus, les renonçant au monde, portent des vêtements couleur safran.  Le safran est également associé à la caste des Kshatriyas (guerriers). La couleur jaune est portée le jour de la Vasant Panchami (fête en l’honneur de Sarasvati, déesse de la connaissance et des arts), symbole de renouveau.


Le orange : Symbolise le point d’équilibre, de l’esprit et la libido, la fidélité. A mi-chemin entre le rouge et le jaune donc entre raison et tempérance. Si l’équilibre tend à se rompre vers le jaune, il y a révélation de l’amour divin. C’est également la couleur du feu et donc de la purification.

Le rouge : Le rouge est une couleur propice à la réalisation de projets, c’est la couleur de la victoire, de l’amour. C’est une couleur bénéfique donneuse de vie. Le rouge est une des couleurs de la Shakti, symbolisant l’énergie. Lors des pûja et autres cérémonies, un tilak (point) de couleur rouge est apposé au front des participants.

    Tenues : Le rouge couleur  de la caste des Kshatriyas (guerriers). Elle est de bon augure c’est également la couleur traditionnel des saris de mariage. Lors de la crémation le corps des femmes est enveloppé dans un tissu rouge.


Le rose : Symbolise la sagesse divine (rouge) blanc (amour).

    Tenues : C’est une couleur portée par les jeunes filles comme du reste toutes les teintes pastelles. Alors que les couleurs franches sont par tradition portées par les femmes mariées.


Le violet : La couleur violette stimule les glandes sexuelles de la jeune femme alors que le rouge active celles de l’homme.

Le blanc : symbolise la paix, la pureté, la virginité et la connaissance  C’est également la couleur du deuil en Inde. Par  oppositions  à Vishnu, la couleur de Shiva est le blanc. Cette couleur correspond à la lumière intérieure.

    Tenues : C’est la couleur traditionnelle des brâhmanes et des prêtres, la caste la plus élevée (la teinture étant pas essence considérée comme impure). C’est également la couleur du deuil et des saris portés par les veuves.


Le noir : Dans le monde indien, c’est une couleur qui symbolise la pureté originelle. L’immortel. Krishna est noir tandis que le mortel Arjumand est blanc. C’est le soi universel opposé au moi individuel. Le noir est associé à la mort, au mal et à la nuit.

    Tenues : C’est la couleur portée par les musulmans en Inde, ainsi que le vert et le bleu uni ou indigo. Dans de nombreuses castes, il est interdit de porter du noir.


Le marron : symbolise la discrétion, l’effacement.



Saisons et mois de l'année

বঙ্গাব্দ Bônggabdo
(Calendrier bengali)


বৈশাখ Boishakh (avril-mai) : গ্রীষ্ম Grishsho (été)
জৈষ্ঠ্য Joishţho (mai-juin ) : গ্রীষ্ম Grishsho (été)

আষাঢ় Ashaŗh (juin-juillet ) : বর্ষা Bôrsha (saison humide : mousson)
শ্রাবণ Srabon (juillet-août) : বর্ষা Bôrsha (saison humide : mousson)

ভাদ্র Bhadro (août-septembre) : শরৎ Shôrot (automne)
আশ্বিন Ashshin (septembre-octobre) : শরৎ Shôrot (automne)

কার্তিক Kartik (octobre-novembre) : হেমন্ত Hemonto (saison sèche)
অগ্রহায়ন Ôgrohaeon (novembre-décembre) : হেমন্ত Hemonto (saison sèche)

পৌষ Poush (décembre-janvier) : শীত Šit (hiver)
মাঘ Magh (janvier-février) : শীত Šit (hiver)

ফাল্গুন Falgun (février-mars) : বসন্ত Bôshonto (printemps)
চৈত্র Choitro (mars-avril) : বসন্ত Bôshonto (printemps)

L'hiver. Les mois de l'année les plus froids sont décembre et janvier, la température moyenne est alors autour de 10 à 15 °C au nord-ouest mais les moyennes augmentent en direction de l'équateur allant jusqu'à 20 à 25 °C au sud-est.
L'été. Les températures moyennes se situent autour de 32 à 40 °C à l'intérieur du pays.
La Mousson ou la saison des pluies, est marquée par les pluies du sud-ouest qui tombent à partir de la fin mai ou du début juin. Les pluies de mousson commencent à s'interrompre début d'Octobre.
La Post-mousson ou retrait des moussons dure d'octobre à décembre.

Les européens utilisent, quant à eux, leur propre calendrier avec les mois que nous connaissons encore aujourd’hui.


Les fêtes

Les fêtes dans l'hindouisme occupent une place visible et incontestable dans la pratique de la religion hindoue. Excepté les fêtes les plus populaires, comme celle de Holî, de la naissance de Krishna ou de Divālī, la fête des lumières, qui sont célébrées dans toute l'Inde, la plupart des célébrations ont une importance surtout locale.

Habituellement, le déroulement de la fête est centré sur un grand char richement orné portant les images des divinités du temple, et qui est tiré à travers le village ou la région tout entière.

-Holî (fête des couleurs) : c’est à la fois un sacre du printemps et célébration de la fertilité. Elle est fêtée dans toute l'Inde durant deux jours au cours de la pleine lune du mois de Falgun qui se situe en février ou mars. La Holi est dédiée à Krishna dans le nord de l'Inde et à Kâma dans le sud. Holi est une des célébrations les plus anciennes en Inde qui existait déjà dans l'antiquité.
La nuit du premier jour de la fête, un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holika, une démone brûlée par Vishnu. Le deuxième jour, connu sous le nom de Rangapanchami, les gens, habillés en blanc, circulent avec des pigments de couleurs qu'ils se jettent l'un à l'autre, il est alors d'usage de s'excuser, après avoir sacrifié au rite coloré, par « Bura na mano, Holî hai » (« Ne soyez pas fâché, c'est la Holi » en hindi). C'est aussi l'occasion pour s'inviter à partager des mets préparés spécialement pour cette occasion.
Les pigments qu'ils se jettent ont une signification bien précise : le vert pour l'harmonie, l'orange pour l'optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l'amour.

- Navratri : est une fête hindoue qui célèbre, durant neuf nuits et dix jours pendant le mois de Ashshin, des formes diverses des déesses du panthéon de cette foi, déesses regroupées sous le nom de Shakti, l'énergie féminine divine. A Calcutta, ce sont les quatre derniers jours de Navratri qui sont particulièrement célébrés sous le nom de « Durga Puja ». Des idoles de la déesse Dourgâ la représentant en train de tuer le démon Mahîshâsura sont exposées dans les temples et les lieux publics. Après quatre jours d'adoration, lors desquels les dévots espèrent santé et prospérité, elles sont immergées lors d'une procession.

-Dussehra : Elle est célébrée le dixième jour de Navratri. Ce jour fête la victoire de Rāma sur le démon Rāvana. Les dévots défilent en procession avec des effigies, souvent gigantesques, de Rāvana mais également de son frère Kumbhakarna et de son fils Meghanatha. Des prières sont adressées à Rāma et des pousses d'orge sont déposées sur les autels. Le soir venu, les effigies remplies de pétards, sont embrasées.

- Divālī : A lieu vingt jours avant la fête de Dussehra. C’est la fête des lumières, à l'occasion de Divali, jeunes et vieux, riches et pauvres, s'habillent de neuf, échangent des sucreries et font exploser des pétards. Les festivités durent cinq jours. Divali est l'occasion de décorer maisons et rues et de se régaler de différents mets.

- Ganesh Chaturthi (Fête de Ganesh) est une fête indienne au cours de laquelle le Seigneur Ganesh est vénéré. Elle a lieu durant le mois de Bhadro. La fête dure toujours un nombre impair de jours, jusqu'à onze, voire treize. Le premier jour de la célébration, les Indiens, après s'être baignés en signe de purification, vont acheter une représentation de Ganesh et la rapportent en procession chez eux, où elle est installée sur un autel et décorée. L'idole est alors conservée plusieurs jours pendant lesquels des prières sont récitées matin et soir à son intention, et des offrandes (notamment des sucreries) lui sont faites. Le dernier jour de la célébration, les statues sont portées en procession vers le lieu de leur immersion (mer, lac, rivière, réservoirs d'eau creusés pour l'occasion, voire un seau d'eau...) par les dévots.

- Rama Navami : fête populaire hindoue durant le mois de Choitro, qui célèbre la naissance de Rāma. La cérémonie traditionnelle comporte une remise de cadeaux et un grand buffet. La coutume est aussi de jeûner et de se baigner dans une rivière sacrée.

- Mahashivaratri : Tous les quatorzièmes jours de la lune dans sa face sombre du calendrier de cet astre sont dédiés dans l'hindouisme au dieu Shiva, une fois par an, vers février-mars dans le calendrier grégorien, le mois de Falgun. Le jeûne, une nuit de méditation, l'immersion d'un lingam (symbole de Shiva) ont lieu; des offrandes de toutes sortes comme des fleurs, de l'encens sont donnés à ce dieu.

De nombreuses communautés peuplent les rues de Calcutta, d’autres fêtes y sont célébrées dans les différentes communautés, comme par exemple le ramadan chez les musulmans, ou encore pâque et noël chez les chrétiens.


Nourriture et boissons

La nourriture
Les éléments principaux de la cuisine de Calcutta incluent le riz et le macher jhol (curry de poissons), avec le rasgulla, et le mishti doi (yaourt doux) comme dessert. Le vaste répertoire du Bengale des plats poisson-basés inclut les diverses préparations de hilsas (un favori parmi des Bengalis). Les nourritures de rue telles que le beguni (tranches battues frites d'aubergine), le roulement de kati (roulement de flatbread avec le légume ou le poulet bourrant), le phuchka (crêpe cuit à la friteuse avec de la sauce à tamarinier et à lentille).

Les boissons
-Lassi : Boisson très onctueuse et rafraîchissante, le lassi est une boisson traditionnelle indienne à base de yaourt, s'apparentant au milk-shake.
Version sucrée : à la rose, au citron, à la mangue, vanille, à la menthe, banane, framboise.
Version salée : cumin, coriandre, cardamome, menthe...
-Kesaria doudh : lait au safran
-Thandai : boisson rafraîchissante à base de fenouil, coriandre, sucre de canne et raisins secs noirs.
-Jus de carotte au gingembre.

Les thés
-Le Sikkim, thé indien
-Le Tchaï, thé indien
-Le Temi, thé indien au parfum de fleurs
-Le Punakha du Bhoutan, thé doré
-Le Kanyam du Népal, très fruité
-L’Assam aux grandes feuilles, au goût corsé et malté
-Le Darjeeling : « first flush » qui donnent un thé jaune, au goût de muscat – « second flush » au goût fruité
-Le Nilgiri du sud de l’Inde, corsé, proche du Ceylan
-Les Ceylans, ronds, corsés, aromatiques : Pettiagalla – Kenilsworth – Uva – Tommagong – Maha Gastotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Annexe VII - La culture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forum annexe
» [Culture] Glossaire Japonais.
» La culture du Blé (N I)
» Le point culture.
» Shibuyachiko, le forum de la culture japonaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire of India :: Administration room :: first stage :: Annexes-
Sauter vers: